Catégories
Uncategorized

MaPrimeRénov’ : qu’est-ce qui va changer en 2023 ?

En plein moment de crise énergétique, la France se prépare pour appliquer les premières sanctions liées à la lutte contre les passoires thermiques en janvier 2023. Dans le cadre du projet de la loi finance 2023 annoncée en septembre 2022 dernier, l’Etat prévoir en échange un relèvement du budget alloué au dispositif MaPrimeRénov’.

Le budget consacré à MaPrimeRénov en hausse en 2023

Depuis 2020, le dispositif MaPrimeRénov proposé par le gouvernement apporte un soutien financier aux foyers qui réalisent des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement : changement du mode de chauffage, isolation. En 2021, l’aide s’est vu prolongée à tous les foyers, et pas seulement aux plus modestes. En 2022, l’Etat a pris la décision de consacrer un budget de plus de deux milliards d’euros au dispositif. Il a annoncé dans le cadre d’une présentation du projet de loi de 2023, une légère augmentation pour l’année prochaine réservée à MaPrimeRénov’.

Il s’agit d’une bonne nouvelle suite aux multiples critiques formulées par les associations et le parti écolo. À côté de cela, il existe un financement PTZ concernant les résidences principales comme expliquer sur https://www.agenceimmobilierefnaim.fr/.

Limiter le reste à charge des ménages modestes et encourager les rénovations globales

Le ministre du logement a confirmé que des modifications seront apportées à MaPrimeRénov’. L’aide demeure accessible à tous les propriétaires de logement qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique. En plus, un effort sera fait pour les ménages modestes qui sont nombreux à vivre dans des passoires thermiques. Pour pousser les ménages à effectuer des travaux plus importants, une revalorisation de certains forfaits du dispositif sera faite. L’ANAH précise qu’une attention spécifique doit être accordée aux travaux d’isolation. Cette décision est très appréciée en raison de la baisse des primes versées via le dispositif CEE depuis près de deux ans.

Les pistes à explorer pour rendre MaPrimeRénov’ plus efficace

En plus de l’augmentation du budget alloué au dispositif MaPrimeRénov’, de nombreuses autres pistes peuvent être explorées pour l’optimisation de ce dispositif. :

  • Orienter le dispositif sur des rénovations globales et moins sur de gestes faibles,
  • Mieux cibler les aides sur les ménages les plus précaires,
  • Une ouverture de MaPrimeRénov’ aux bâtiments publics,
  • Rendre obligatoire la supervision des travaux par un accompagnateur Rénov’.

Comment aller plus loin dans la rénovation énergétique ?

D’après le ministre du logement, on recense 1.5 million de projets ayant bénéficié un accompagnement dans le cadre de MaPrimeRénov’. Les économies d’énergies permises par les opérations financées par ce dispositif représentent la consommation de la ville de Lyon par exemple. Selon la Cour des comptes, seulement 2 500 logements ont vu leur performance énergétique s’améliorer, et pourtant l’objectif était de rénover au moins 80 000 logements. Pour que les rénovations soient plus performantes, le ministre du logement a affirmé qu’il fallait réaliser des rénovations globales massives encore plus efficaces comme le remplacement des fenêtres, l’installation d’un poêle à granulés ou encore l’isolation d’une toiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.